S.D. JENNINGS - AMBASSADEUR HUMANITERRE

Choisir Autre Chose et Agir Autrement...

Je suis une femme, une maman, j’habite en France et je suis surtout habitante, tout comme vous, de cette belle Planète Bleue.

Aujourd’hui, je me sens vraiment en décalage dans ce monde que je ne reconnais plus. De nouveaux mots sont apparus dans le langage quotidien : confinement, attestation de sortie, plage dynamique, gestes arrière, distanciation sociale (la pire expression à mon goût) etc.

Pourtant, j’ai vu de belles choses pendant le confinement :

  • Des familles qui partagent de beaux moments, prennent le temps, sans courir, sans planning, sans timing.
  • Des enfants d’une même fratrie qui ont appris à se connaître, à s’apprécier, à jouer ensemble.
  • Des parents qui ont pris du temps pour jouer avec leurs enfants, qui se sont impliqués dans leur éducation, qui leur ont appris des choses qu’on n’apprend pas à l’école.
  • Des familles qui ont pris le temps et le goût de cuisiner des produits frais et de saison.
  • La nature qui s’est épanouie jusque sur les trottoirs bitumés où les « mauvaises herbes » ont eu tout le loisir de nous montrer leurs belles couleurs, car, pour une fois, on ne les a pas fauchées avant leur floraison.
  • Les oiseaux, plus nombreux que d’habitude, qui nous ont enchantés avec leurs pépiements.
  • Le ciel bleu, qu’aucun avion n’est venu troubler de sa ligne blanche.
  • Le silence dans les rues.
  • Les files d’attente devant les magasins, où chacun attend patiemment de pouvoir entrer.

On pourrait me qualifier de « Bisounours ». Je me définis plutôt comme une idéaliste avec les deux pieds sur Terre assumant mon libre-arbitre. Depuis le déconfinement, beaucoup de choses me choquent et me posent questions.

  • Les enfants de maternelle et de primaire vont à l’école où les enseignants sont masqués. Toutes les expressions de leur visage sont cachées alors qu’on sait que ce sont ces mêmes expressions qui permettent aux enfants de mimer, d’apprendre. On impose aux élèves des collèges de porter un masque toute une journée et de suivre des cours « magistraux » car on ne les laisse plus expérimenter.
    • Qu’en penses-tu ? Mi, j’ai choisi de ne pas remettre mes enfants à l’école dans de telles conditions.
  • Le port du masque qu’on nous impose pour aller dans certains magasins, chez le coiffeur, parfois même pour marcher dans certaines rues. Et maintenant, pour aller au restaurant ! Tout est déshumanisé. J’ai l’impression de croiser des robots, des gens sans personn(ré)alité.
  •  
    • Qu’en penses-tu ? De mn côté, je choisis de ne plus aller dans les endroits où le port du masque est obligatoire. Je reste fidèle à mon besoin de liberté sans m’imposer.
    •  
  • Les plages dynamiques où les familles ne peuvent plus se poser sur le sable, les enfants ne peuvent plus faire de château de sable, ne peuvent plus ramasser de coquillages… En quoi le fait de seulement marcher sur la plage est moins risqué que de s’y prélasser ? Si j’éternue en marchant, aije moins de risque de contaminer les personnes que je croise que si je le fais sur ma serviette de plage ?
  •  
  • Le décompte journalier des morts du Coronavirus. Qu’en estil des morts du cancer, de la malnutrition, des accidents de voiture ? La mise en parallèle avec les morts de ces autres maladies nous permettrait de faire une comparaison et d’être plus objectifs. N’est-ce pas ce que font habituellement les scientifiques pour prouver des choses ? Ils prennent un groupe témoin et un groupe test. Là, avec ce décompte des morts seulement du Coronavirus, pas de comparaison possible, pas d’analyse des données. Un décompte morbide qui nous maintient dans la peur.
    • Je chisis de ne pas regarder les informations et j’essaie de trouver d’autres sources d’information que celles qu’on veut bien nous donner. Nous avons un libre-arbitre, un cerveau pour réfléchir et penser.

On nous prive petit à petit de nos libertés au nom de notre protection et on ne dit rien, on plie ?

STOP ! Nous pouvons tous ensemble changer les choses, c’est possible !

Durant le confinement, j’avais espéré que les gens prendraient le temps de la réflexion, se poseraient des questions, changeraient leurs habitudes. Il n’est peut-être pas trop tard. Il suffit de devenir des Consomm’acteurs en choisissant à qui nous voulons donner notre argent :

  • Aux Mc Donald et autres enseignes de malbouffe ou au petit restaurateur qui travaille des produits frais et de saison ?
  • À l’enseigne nationale de vêtements qui fait tout faire en Chine à bas coût, qui tire les prix auprès des négociants et des usines de confection, pour des vêtements ou des chaussures qui durent peu de temps ou à la petite boutique indépendante qui propose des vêtements de qualité ? Et si comme moi, tes finances ne te permettent pas d’acheter de vêtements de qualité neufs, tu peux te tourner vers la secondemain.
  • Aux grandes enseignes qui proposent des fruits et légumes venant de l’étranger ou à un producteur local auquel tu peux poser des questions sur le mode de culture ?

Je suis bien d’accord qu’il faut que l’économie reparte, mais pas comme avant. On a bien tous vu comme l’artisan est bien plus important que le capitaliste qui joue en Bourse. Lequel des deux t’a été « utile » pendant le confinement ? As-tu eu besoin de pain ou de dividendes ? Lequel des deux te permet de vivre ? Alors OUI à la relance de l’économie locale, mais NON à l’engraissement des multinationales et de la Bourse.

J’aime vivre dans un monde dans lequel je peux croiser des gens qui sourient à pleines dents, sans masque, dans lequel je n’ai pas peur de croiser quelqu’un à moins d’un mètre, dans lequel je peux serrer fort les personnes que j’aime, où l’entraide et le partage sont des valeurs fortes, où on laisse la nature s’exprimer, où chacun est libre de choisir ce qui est le mieux pour lui.

Ce sont là mes opinions et si, toi, lecteur, tu n’y adhères pas, je ne t’impose rien, sauf du respect pour moi, qui ne pense pas comme toi. Je t’invite juste à la réflexion et je comprends que tu puisses penser différemment.

M. Macron a dit que nous étions en guerre. Moi, je suis en Paix. En Paix avec qui je suis, avec mes convictions, mes envies et mes besoins. Alors si tu veux toi aussi être dans la Paix, il n’est pas trop tard. Ne te décourage pas et garde des pensées positives et constructives. Fais des choix qui te ressemblent sans avoir peur de faire différemment de la masse. Tu n’es pas un mouton. Éteins ta télé, fuis les informations démoralisantes et débilitantes, et déconnecte-toi un peu des réseaux sociaux. Le beau est en chacun de nous et si nous sommes assez nombreux à cultiver notre monde intérieur, il jaillira sur le monde extérieur.

Sandrine Bizon - France

Libre-Penseuse et blogueuse

de l’équipe du Groupe Ambassadeur HumaniTerre

 

ACCÈS GRATUIT  : REDIFFUSION CONFÉRENCE :  

LOI D'ATTRACTION ET COVID-19, LE MESSAGE MESSAGE À L'HUMANITÉ.

Présentée par Suzanne Deborah Jennings

ACCÈS REDIFFUSION ICI

PARTAGEZ SANS MODIFICATION ET EN INDIQUANT LES SOURCES

https://sdjennings.ambassadeurhumaniterre.com/article 

A propos de l'auteur

Autres Auteurs

Autres Auteurs


Ces articles peuvent vous intéresser

Changements Massifs Sur Terre

Changements Massifs Sur Terre « Salutations. Nous sommes le Conseil Arcturien. Nous sommes heureux de communiquer avec vous tous. Nous avons senti une certaine urgence de la part de l’huma...

Lire la suite

Conte Pleine Conscience - La petite Âme et le Soleil.

" Il me faudra ralentir ma vibration et devenir très lourd pour faire cette chose pas très gentille. Il me faudra prétendre être quelque chose de très diff&eacut...

Lire la suite

LES MOUTONS NOIRS D'UNE FAMILLE SONT EN FAIT DES LIBÉRATEURS DE LEUR ARBRE GÉNÉALOGIQUE

Les membres de la famille qui ne s’adaptent pas aux règles ou aux traditions familiales, ceux qui cherchent constamment à révolutionner les croyances. Ceux qui choisissent d...

Lire la suite

Domination Mondiale, ça suffit ! Liberté = Debout et allons jusqu'au bout !

Nous devons mettre un terme à l'esclavage humain, ç’a assez duré... et là... ça empire... ...

Lire la suite

Un carnet de vaccination invisible sous la peau ?

Pour implanter un tel projet, il fallait lui ouvrir la porte. Voilà, c'est fait : Covid-19 ...

Lire la suite

La prise de décisions justes s’impose... D’ici la fin de l’année, les dés auront été jetés.

Les énergies des prochains mois, celui d’octobre, produiront des bonds quantiques dépassant les limites de votre imagination. Quant au mois de novembre, il vous permettra de p...

Lire la suite

Gérer les peurs, un incontournable. Loi d'Attraction oblige !

Il y aura des transformations très importantes, nous ne pouvons pas vous le cacher, mais le but est de comprendre et de travailler sur cette vibration de peur....

Lire la suite

Énergie en mutation : 33 symptômes du changement de Taux Vibratoire.

En pleine phase de transition planétaire, nous ressentons fortement les variations de niveau vibratoire auxquelles nous sommes soumis. Ces variations étant amplifiées par notre &e...

Lire la suite

Nous sommes censés rencontrer certaines personnes pour nous éveiller mutuellement.

Nos rencontres, aussi brèves soient-elles, nous aident à atteindre l’éveil. Il y a quelques jours, je suis allé dans un café tout seul. Je me demandais pourquo...

Lire la suite

Les dix stratégies de manipulation de masses par les médias pour maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité.

Le truc des Élites dominants : user de stratégies allant de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité....

Lire la suite

Comment faire une Méditation en marchant - Par Tanaaz

L’esprit peut aller dans mille directions. Mais sur ce beau chemin, je marche en paix. A chaque pas, un vent doux souffle. A chaque pas, une fleur s’épanouit. -Thich Nhat Hanh La m&...

Lire la suite